ostréiculteur ile de ré
Réservez vos vacances
à l'île de Ré

Les variétés d’huîtres de l’île de ré

L’élevage d’huîtres est indissociable parmi les spécialités de l’Ile de Ré. L’ile compte de nombreux parcs ostréicaux, à ne surtout pas manquer pendant votre séjour. Les visites de domaines ostréicoles de l’Ile permettront aux curieux de découvrir toutes les étapes de la production des huîtres, de l’élevage en pleine mer jusqu’à l’affinage, suivie d’une dégustation, une des activités phares pour tous ceux qui séjournent sur l’île. Votre escapade est donc l’occasion rêvée pour goûter aux délicieuses huîtres sur des tables les pieds dans l’eau, placées au cœur des marais, dans des cabanes authentiques. Leurs goûts délicieux et leur fraicheur enchanteront les amateurs du genre. De plus, les ostréiculteurs se feront une joie de partager avec vous leur passion.

L’élevage des huîtres est intimement lié au cycle de l’eau et des marées. C’est d’ailleurs entre l’océan et les marais salants, au cœur d’un cadre naturel exceptionnel que les ostréiculteurs élèvent les huîtres. Il y a 3 variétés d’huîtres sur l’Ile de Ré. Leurs saveurs varient selon leurs variétés, leurs caractères et les saisons, allant des plus douces, aux plus charnues et aux plus iodées et sauvages.
Les claires sont affinées dans les claires ostréicoles qui sont des bassins d’affinage peu profond, avec de l’eau moins salée et riche en plancton. Les Fines de Claires sont peu charnues et appréciées pour leur tendresse, leur goût exceptionnel, leur puissant arôme salé et leur finesse en bouche. La Spéciale de Claire ou la Spéciale sont plus rondes, plus charnue et plus ferme, de vrais délices pour ceux qui aiment les huîtres longues en bouche.

Le cycle de production des huîtres sur l’ile de ré

Quelques 6 000 à 8 000 tonnes d’huîtres sont produits par les parcs ostréicaux de l’Ile de Ré. Le cycle de production dure trois ans et passe par 4 étapes essentielles que sont la reproduction, le captage et le détroquage, l’élevage et l’affinage.

Dans la phase de reproduction, l’huître donne des millions de larves qui vont grandir puis seront récoltés à la main et élevés en mer. L’ostréiculteur collecte les larves provenant des gisements naturels préservés sur différents types de supports rigides dans la phase de captage. Au bout de 4 mois, il détache les larves alors devenues naissains du collecteur pour les élever en parc durant 1 ou 2 ans. C’est le détroquage. Durant la période d’élevage, les huîtres sont accueillies dans des bassins riches en plancton. Mais l’élevage sur estran, une méthode naturelle très productive, permet de mieux nourrir les huîtres et de les faire croître.

Avant leur commercialisation, elles peuvent éventuellement subir l’affinage, visant à améliorer leur qualité. A la sortie de l’affinage, les huîtres sont plus grasses, plus vertes, avec des coques plus dures et obtiennent une saveur particulière.

Les ostréiculteurs de l’ile de ré

Près de 540 hectares de concession en mer sont consacrés à l’ostréiculture sur l’Ile de Ré. On compte environ 60 ostréiculteurs, ayant chacun leurs propres domaines et leurs méthodes de production. Mais tous ont un point commun, ils partagent la passion de l’ostréiculture, un savoir-faire transmis de génération en génération chez les familles. Ils privilégient également les méthodes naturelles pour offrir aux gourmands des huîtres sous le sceau de la qualité. Le respect de l’écosystème, des cycles de la nature et les saisons sont au cœur de leur préoccupation. Les entretiens des huîtres sont leur lot au quotidien.

Les producteurs proposent aux visiteurs des visites guidées avec dégustation. Si vous vous baladez simplement à pied ou à vélos, les cabanes ostréicoles le long des pistes cyclables sont incontournables. Vous pourrez savourer huitres, coquillages et crustacés, le regard tourné vers l’océan ou au milieu des marais.

dolor. et, felis leo libero vulputate, velit,