que voir à l ile de ré

L’Histoire de l’ile de ré

L’Ile de Ré possède un riche patrimoine, un de ses principaux atouts outre sa nature généreuse, sa beauté exceptionnelle et son ambiance. Ce n’est pas pour rien que l’île est considérée comme le joyau de l’Atlantique. Chacun des villages de l’Ile de Ré a conservé quelque chose de leur passé, des maisons, des édifices ou autres constructions pittoresques. Certains monuments sont classés et inscrits dans la liste des grands incontournables de l’Ile de Ré. Quelques musées sont également ouverts au public pour en apprendre un peu plus sur l’histoire, la culture et l’identité de l’Ile de Ré. Votre séjour sur l’île vous permettra ainsi de découvrir les monuments composant son patrimoine historique bâti. Notre camping sur l’ile de Ré vous accueille pour découvrir l’histoire de l’ile de ré dans les meilleures conditions possibles.

A l’origine, l’Ile de Ré était formée par 4 îlots reliés naturellement par des alluvions. Ce n’est que plus tard que les hommes ont construit les marais. L’Abbaye des Châteliers, a été bâti par les premiers moines installés sur la route reliant à La Flotte au Moyen Age. Il en subsiste encore aujourd’hui des vestiges. Les moines ont également planté les premières vignes et lancé la saliculture et leur commercialisation. Les rétais commençaient alors à maîtriser les différentes méthodes de production.

L’Ile de Ré devient le théâtre de guerres de religion au XVIIe siècle. Elle est envahie par les protestants en 1625. Lorsque les catholiques, soutenus par l’Angleterre ont tenté de s’en emparer en 1627, les protestants se sont défendus et ont gagné toutes les batailles. Sous l’ordre de Louis XIV, Vauban construit des fortifications autour de Saint Martin en 1681 afin de protéger l’Ile de Ré des convoitises anglaises. La Révolution Française entraine la désertion de l’île car les hommes rejoignent l’armée et délaissent les travaux agricoles et l’entretien des marais. Les derniers habitants, familles de notables et de négociants sont contraints de quitter l’île à cause de la misère. L’Ile de Ré connaitra un nouvel essor économique vers les années 1990. Le pont qui la relie à La Rochelle est mis en service en 1988. Commence alors une nouvelle expansion. Les rétais reprennent leurs activités ancestrales : la culture des vignes, des huîtres, du sel et la culture maraîchère. Le développement du tourisme a permis à cette destination et aux paysages de l’ile de ré d’être la destination de vacances prisée qu’elle est aujourd’hui.

Le patrimoine de l’ile de ré

Les 10 villages de l’Ile de ré portent chacun les témoignages de leur riche passé, de l’époque paléolithique moyen aux invasions diverses jusqu’à aujourd’hui. Leur patrimoine architectural ravira les amateurs et les curieux. Ici, on prend le temps de se balader dans les rues, les ruelles, les places de villages et d’apprécier les trésors à leur juste valeur. Les monuments majeurs incluent les fortifications de Vauban de Saint Martin de Ré, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. La vocation est de protéger l’île des menaces d’invasion des anglais et des hollandais. Les visiteurs peuvent également visiter des lieux emblématiques de l’Ile de Ré. A l’exemple de l’Abbaye des Châteliers, des phares.

En outre, l’Ile de Ré compte de nombreuses églises datant d’une époque révolue. Vous pourrez profiter de votre passage dans l’une des communes rhétaises pour les visiter. Côté patrimoine culturel, les musées sur l’Ile de Ré et les expositions qui y sont organisées, les spectacles, les concerts et les animations sont autant de façons d’apprendre un peu plus sur son histoire et sa richesse. Visitez notre page dédiée aux spécialités de l’ile de ré pour en savoir sur son patrimoine gastronomique.