Visiter l’île de Ré en camping-car

Si vous aimez le camping-car, il y a de fortes chances que vous aimiez explorer des horizons plus lointains. Une grande aventure est de passer des vacances en camping-car sur l’île de Ré. Située au large de la côte ouest de la France, c’est l’une des destinations de vacances les plus étonnantes que vous puissiez souhaiter.  Avec son climat doux, sa jolie architecture et la nature sauvage de l’océan Atlantique, c’est un endroit idéal à visiter. C’est aussi un aimant pour les vacanciers français ainsi que pour les autres nations européennes, ce qui fait qu’il peut être très fréquenté. Pourquoi ne pas y aller au printemps ou à l’automne et éviter la cohue, tout en profitant de journées douces et de nuits chaudes.

  • Faire du vélo :
    L’île de Ré est une petite île compacte et parfaite pour explorer à vélo. Après avoir déposé votre camping-car, sortez vos vélos et partez à la découverte de l’île avec son réseau de pistes cyclables faisant le tour de l’archipel. Toutes les principales attractions touristiques sont accessibles à vélo et offrent de nombreux parkings à vélos sécurisés (généralement à côté de quelques dizaines d’autres vélos).
  • Manger des huîtres :
    Les cabanes à huîtres sont éparpillées tout le long de la côte et sur les pistes cyclables. RéOstréa se trouve à quelques kilomètres de Saint-Martin-de-Re alors que la piste cyclable balisée se dirige vers le phare. Si vous partez suffisamment tôt, vous pourrez voir les huîtres être apportées et nettoyées pour être vendues soit à la cabane elle-même, soit dans les restaurants locaux. On y trouve une demi-douzaine d’huîtres en vente, ainsi que du vin et du café (et d’excellentes vues sur la mer offerte gratuitement).
  • Escalader le phare :
    Le Phare des Baleines est situé à l’extrémité nord-ouest de l’île et dispose de sa propre piste cyclable (à environ 21 km de la ville principale de Saint-Martin-de-Re). Une fois que vous avez passé la bifurcation pour Loix, tous les panneaux mènent au phare. Vous pouvez monter les 257 marches pour profiter d’une vue spectaculaire depuis le sommet. Il y a également un excellent musée (en français uniquement) qui présente l’histoire fascinante du phare des Baléines et d’autres phares de la côte française. Le phare est situé sur deux hectares de parcs et de jardins qui jouxtent un quartier touristique avec des magasins de souvenirs, des restaurants et des glaciers.
  • Visitez les marais salants :
    En entrant dans n’importe quel supermarché en France et en vérifiant les rayons de sel, vous verrez probablement l’île de Ré écrite en gros sur les paquets et les broyeurs les uns après les autres. Il y a 460 hectares de marais salants sur l’île de Ré, dont la plupart sont récoltés à la main selon la méthode traditionnelle de l’île entre juin et septembre. Au total, environ 2500 tonnes de sel sont récoltées sur l’île de Ré chaque année.
  • Prenez l’eau :
    Des excursions en bateau sont possibles au départ des ports de Saint-Martin et de Rivedoux si vous avez envie de vous mettre à l’eau. Les conditions de vent au large font également de l’île un endroit populaire pour les sports nautiques comme le surf, la planche à voile et le kitesurf. Pour commencer, rendez-vous à Bois Plage, Rivedoux, Pointe du Groin à Loix, et à Gros Jonc aux Portes en Ré. Il est également possible de faire du kayak à travers les marais de Loix.
  • Observer les oiseaux :
    Les marais sont un refuge pour les oiseaux. Le Lilleau des Niges est une réserve créée en 1980 pour servir de refuge à plus de 300 espèces d’oiseaux. La Ligue de Protection des Oiseaux y travaille à l’identification et à l’enregistrement des oiseaux. L’hiver y étant très doux, les visiteurs y sont au nombre de 40 000, parmi lesquels des brants, des courlis cendrés, des tadornes ceinturés et des huîtriers. Faites attention aux tadornes, aux échasses à ailes noires, aux avocettes et même aux rares grues bleues. Les balbuzards, les aigrettes et les ibis peuvent également être aperçus à la fin de l’été. Vous pouvez également visiter la Maison du Fier aux Portes-en-Ré pour en savoir plus sur la faune et la flore locale, et pour trouver des livres et des cartes sur l’observation des oiseaux.